Des sources de pollution nombreuses

Les cours d’eau du territoire du SAGE et leurs nappes d’accompagnement sont impactés de manière variable selon les secteurs. Les rejets domestiques et industriels ainsi que les pollutions diffuses émises par l’activité agricole, l’habitat et les infrastructures (assainissement non collectif et ruissellement urbain) sont les principales sources de contamination. 

La nature des pollutions 

Les pollutions qui impactent l’eau sont de toutes natures : 

  • Physico-chimiques (matières organiques des effluents urbains et d’élevage) ; 
  • Chimiques (rejets industriels, résidus des fertilisants agricoles et produits phytosanitaires) ; 
  • Bactériologiques (effluents urbains et d’élevage) ; 
  • Médicamenteuses. 

La qualité de l’eau se dégrade de l’amont vers l’aval de la Garonne, sous l’influence des rejets directs dans le fleuve et ses affluents et sous l’influence également des pollutions diffuses de l’ensemble du bassin versant. Par ailleurs, les conséquences du changement climatique pourraient modifier notablement la qualité des eaux et aggraver le phénomène de bouchon vaseux de l’Estuaire de la Gironde. 

L'amélioration de la qualité des eaux, un enjeu

Contrôle de la qualité de l

La problématique de la qualité des eaux concerne tous les aspects de la gestion des cours d’eau du SAGE : milieux aquatiques (espèces animales et végétales), alimentation en eau potable, zones humides, nappes d’accompagnement, usages (baignade, pêche, loisirs aquatiques…). 

Il existe des attentes croissantes pour les usages de la Garonne et ses affluents, dont le développement nécessite une excellente qualité d’eau (pêche, baignade, loisirs aquatiques). 

La qualité des eaux constitue notamment un enjeu pour la commercialisation des produits de la pêche professionnelle. Sur la partie pyrénéenne du bassin, les effluents des communes et des stations touristiques peuvent impacter les cours d’eau salmonicoles, dont les débits sont très faibles en période estivale et automnale. 

Le développement des équipements d’assainissement permet une meilleure maîtrise des pollutions organiques. L’inquiétude concerne la présence de substances métalliques, toxiques ou médicamenteuses dans le milieu aquatique. Ces dernières affectent la chaîne alimentaire et impliquent une vigilance accrue sur les prélèvements pour eau potable.